Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/02/2011

Arroser les plantes en pot

fleurs en pot 2.JPGA chaque plante et à chaque pot correspond une quantité d’eau et une fréquence d’arrosage. La  plupart des plantes préfèrent un arrosage abondant suivi d’une brève période pendant laquelle la terre contenue dans le pot doit sécher.

D’autres, au contraire, préfèrent un arrosage très léger mais régulier. Il n’y a donc aucune règle mais il existe quelques astuces pour éviter un excès ou un manque d’eau fatal pour vos plantes.

Vous pouvez enfoncer votre index à environ 3 cm de profondeur dans la terre du pot à arroser. S’il ressort sec, c’est qu’il faut arroser.

Vous pouvez utiliser des sondes d’humidité. On en trouve parfois dans le commerce. Elles sont très utiles pour savoir quand arroser et en même temps très facile d’usage.

Vous pouvez aussi utiliser des bacs à réserve d’eau au lieu d’un simple pot plastique ou en terre cuite. On le remplit une bonne fois, et la plante se sert selon ses besoins. Un petit flotteur vous informe de la quantité d’eau restant dans le réservoir. Respectez quand même, une petite période sèche entre deux remplissages.

Pour les plantes grasses, apportez juste assez d’eau pour humidifier la terre.

Pour les autres plantes, arrosez jusqu’à ce que l’eau ressorte par les trous de drainage du pot. Là encore laissez la terre sécher entre deux arrosages.

Si l’eau s’écoule directement du pot sans même mouiller la terre, c’est que ce dernier est trop sec. Il faut alors placer le pot dans une bassine ou un seau plein d’eau jusqu’à ce que l’eau remonte à la surface ou que l’ensemble (pot et sa terre) coule. Ca peut prendre plusieurs heures.  Sortez ensuite le pot de la bassine ou du seau et laissez l’eau s’écouler pour que l’excès s’en échappe. Vous éviterez ainsi un pourrissement des racines.

03/02/2010

Un binage vaut deux arrosages

binage.jpgLa saison du carême vient tout juste de commencer et ses premiers effets vont bientôt se faire sentir. Peu à peu les plantes vont rentrer dans une période de relative sècheresse. Bien sûr, il faudra intensifier l’arrosage mais si on arrose après une simple opération de binage, une grande quantité d’eau pourra être économisée.

Le fait de casser la croûte superficielle du sol va permettre à l’eau de mieux s’y infiltrer et surtout de rester plus longtemps à la disposition des racines de vos plantes.

On procèdera donc à l’aide d’une binette par exemple, en travaillant les 2 ou 3 cm supérieur du sol. Il ne faut pas biner plus profondément parce qu’on risque d’abîmer les racines et ainsi de fragiliser les plantes. On obtiendrait le résultat inverse. Il faudra aussi travailler à reculons pour ne pas marcher sur la terre qu’on vient de biner. Le principe est de faire entrer de l’air dans les premiers centimètres du sol, d’aérer cette zone. Il ne faut donc surtout pas la tasser en marchant dessus.

On peut également utiliser la panne d’une serfouette (partie plate et tranchante de l’outil qui va en plus permettre de couper les mauvaises herbes au niveau de leur racines. On réalise en même temps un désherbage qui améliore l’efficacité de l’opération.

Dans le potager, il faudra se glisser entre les rangs de légumes. Pour cela, une petite griffe à 3 dents sera parfaite.

Le binage permet aussi de prolonger la floraison de nombreuses plantes d’ornement et d’arbres fruitiers. C’est pourquoi on le pratique aussi en dehors des périodes de sècheresse.

N’oubliez pas que les ateliers de l’association « Les Jardins de Martinique » sont là pour vous apprendre les bons gestes du jardinage et le binage en fait partie.